Exposition Made in Korea

09-11-2016 par lyriane

korea1

À l’occasion de l’Année France-Corée, le programme Exposition de l’Institut ACTE organise en partenariat avec Noosphere Contemporary Art Lab, pour la Corée du Sud, un projet d’expositions d’art contemporain en deux volets: en février 2016 à la Cité internationale des arts à Paris avec une exposition regroupant les œuvres de 4 artistes coréens, manifestation suivie en novembre 2016 par la présentation de 4 artistes français à Daegu au Musée d’art Kyungpook. Ces deux expositions croisées permettront, d’un bout du monde à l’autre, de faire découvrir aux amateurs d’art contemporain les spécificités artistiques propres aux deux pays.

Le titre «Made in Korea» a été choisi en référence au cachet appliqué sur les étiquettes des produits industriels en provenance de Corée, et véhicule dans le cas présent la notion de fierté et de confiance du monde de l’art coréen dans ces quatre artistes particulièrement représentatifs des tendances de l’art contemporain coréen de ces 20 dernières années. Entre peintures d’inspiration traditionnelle, art sonore ou encore installations diverses, l’exposition permet au public d’apprécier l’éclectisme et la richesse de cet art, relevant tant de la tradition que de la réappropriation et de l’invention.

Quatre artistes artistes coréens exposés

Kim Young-sup, diplômé de l’université Sejong, à Séoul, a poursuivi ses études au département des arts visuels du Saar College of Fine Arts à Sarrebruck, en Allemagne. Travaillant essentiellement le son et les installations, il met en parallèle images visuelles et ambiances sonores pour créer des œuvres originales.

Lim Hyunlak, artiste-performeur, est diplômé en arts visuels de l’université Nationale de Séoul. Sa production laisse une large place à l’accidentel et à l’aléatoire. L’une de ses techniques de peinture consiste à faire des gestes particuliers, muni de pinceaux, au-dessus d’une feuille de papier traditionnel coréen, et de tracer ainsi une empreinte des gestes fugitifs de l’homme. Il a par ailleurs travaillé sur les sensations liées au vent et au souffle, qu’il transpose également en peinture.

Park Yoonyoung, diplômée de l’université pour Femmes Ewha, à Séoul, en 1995, vit et travaille à Séoul et à Vancouver. Associant la calligraphie classique coréenne à une certaine forme de surréalisme, ses œuvres renferment de nombreuses références culturelles contemporaines. Elle a reçu plusieurs distinctions, dont le prix de la Fondation Hermès.

Lee Eunsil, diplômée de l’université Nationale de Séoul, a récemment été présentée comme une artiste prometteuse par le Musée National d’art contemporain de Corée et par le Musée d’art Leeum Samsung. Sa peinture, s’inspirant de l’art traditionnel de l’estampe coréenne, semble être une représentation de scènes de rêve, dans lesquelles elle traite de sujets socialement tabous comme l’excrétion, le sexe ou le désir.

Commissaires associées des expositions en France et en Corée

Pour la partie artistique coréenne, Hyo-Yeun Kang, directrice de la structure Noosphere Contemporary Art Lab, porte le projet, tant en France qu’en Corée. Cette curatrice de talent a complété ses études en France en étant diplômée, en 2010, du master 2 professionnel Sciences et techniques de l’Exposition, dirigée par Françoise Docquiert. À son retour en Corée du Sud, elle a travaillé dans deux musées importants d’art contemporain : au SeMA, Musée d’art municipal Séoul, et au Musée d’art municipal Daegu, avant de créer sa propre structure. Pour la partie française, Françoise Docquiert, chercheuse à l’institut ACTE, maître de conférences et directrice adjointe du département Arts Plastiques et Sciences de l’Art à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, avec Marianne Derrien, commissaire d’exposition indépendante et critique d’art.

Print Friendly
Print Friendly

Du même auteur :

Exposition LE SECRET du 5 au 28 mai 2017

mai 3, 2017

  L’exposition LE SECRET se tiendra du 5 au 28 mai 2017 Vernissage : 4 mai 2017 à ...

Lire la suite +

Exposer la recherche en art

novembre 9, 2016

Considérant l’hypothèse que l’acte d’exposer est constitutif du savoir de l’art, de sa création, de son expertise comme ...

Lire la suite +

Le Corps Dessinant – Performances

octobre 14, 2016

Les 3 et 4 décembre 2016, de 13h30 à 17h30 Collection permanente Organisé en sept sections thématiques, le parcours de visite permet de découvrir les plus belles pièces de la ...

Lire la suite +

Geste et Corps dessinant : un enjeu entre art et technique

octobre 5, 2016

Mardi 6 décembre 2016 – 9h-17h30 Musée des Arts et Métiers,  Journée d’études liée au week-end performatif Corps dessinant Salle de conférences À proximité immédiate du parcours de visite du musée ...

Lire la suite +