Corps Dessinant

14-11-2016 par lyriane

Les 3 et 4 décembre 2016, de 13h30 à 17h30
Collection permanente
Organisé en sept sections thématiques, le parcours de visite permet de découvrir les plus belles pièces de la collection du musée.
Accès par le 60 rue Réaumur, Paris 3ème

Voir le flyer numérique
Consulter le programme du week-end performatif

corpsdessinant_promoweb

À l’occasion de l’exposition Machines à dessiner, le programme Exposer la Recherche et l’équipe EsPAS (Esthétiques de la Performance et des Arts de la Scène) s’associent au Musée des arts et métiers en invitant douze artistes contemporains à s’emparer du thème de l’exposition pour le transposer au monde de la performance artistique, les samedi 3 et dimanche 4 décembre 2016.

Ainsi, de Machines à dessiner à Corps dessinant, il est proposé aux visiteurs une lecture alternative, inédite et contemporaine du propos de l’exposition et des collections du Musée des arts et métiers, où corps et machines se confrontent, s’associent et se confondent le temps d’un week-end.
Les performances et les artistes invités :

ADN par Romina de Novellis
Carto-graphies de Corps Migrants par Kahena Sanaâ, Nina Negri
Corps, limites par Michel Sicard
Time Lenses par Sha Xin Wei, Julian Stein, Todd Ingalls
Dessin-dessein par Coline Joufflineau, Roberto Pugliese, Asaf Bachrach
Disorient par Ludivine Allegue, Valentina Lacmanović
Corps, Graphe, Erg par Cécile Proust, Jacques Hœpffner
Quelque chose est en train de se passer par Mélanie Perrier
Shamanic Exude par Frédéric Mathevet, Célio Paillard, Matthieu Crimersmois
Metamorphers par Julien Salaud, Hélène Barrier

“La performance est d’abord une affaire de geste, de mouvement. Elle réoriente notre perception vers des qualités dynamiques, changeantes, variables : vers la profondeur de ce que l’on ressent lorsqu’un corps dessine des traces évanescentes dans l’espace, vers les variances infinies dans lesquelles ce corps s’engage. La performance est aussi une question de limite, frontière et périphérie. Cet art indiscipliné, émergé aux bords de ce qui était habituellement considéré comme « œuvre », émancipe les esprits, brouille les catégories esthétiques et les disciplines artistiques. Et malgré son apparence désordonnée et intempestive, la performance implique aussi technique et savoir-faire, puisqu’elle dispose des connaissances sensibles propres aux arts de la peinture et du théâtre. De nos jours, elle aspire à exprimer de façon épurée et abstraite les idées et assume sa dimension conceptuelle au sein de l’art contemporain. La performance est enfin une forme de rencontre, de relation : elle implique que l’on s’accommode au réel de l’ici et du maintenant et que l’on vive pleinement la particularité de notre expérience.”

Barbara Formis, directrice de l’équipe EsPAS/ACTE, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et CNRS

Suivez les coulisses de l’exposition et partagez vos impressions avec la hashtag #Corpsdessinant sur les réseaux sociaux.


Carto-graphies de Corps Migrants

carto-graphies-de-corps-migrants-credit-et-dessin-philippe-rekacewicz-2
Kahena Sanaâ, Nina Negri
Cette performance participative redessine les tracés migratoires des cartes du géographe P. Rekacewicz dans l’espace du musée à travers la création d’un alphabet gestuel commun. Elle s’articule en trois temps : l’invention d’un signe dessiné pour chaque geste, l’écriture chorégraphique collective et la présentation au public. Les traces graphiques produites seront restituées après la performance sur place.
Kahena Sanaâ est docteure en Arts Plastiques, ATER et membre de l’équipe EsPAS/Institut ACTE Paris1.
Nina Negri est metteuse en scène à la Manufacture – HESTR Suisse, comédienne et performeuse.

 

Time Lenses

time-lenses-credit-uc-berkeley-2010
Xin Wei Sha, Julian Stein
Times Lenses est une installation composée de plusieurs caméras et projections qui réfractent l’activité en une suite de mouvements recomposés rythmiquement. Les dispositifs de la vidéo en direct amplifient l’espace de sorte que chaque déplacement, répété ou pas, ordinaire ou inattendu se restructure en une suite de projections grandeur nature, chacune révélant un aspect temporel ou rythmique de l’activité corporelle dans l’espace.
Time Lenses est présenté par Sha Xin Wei (concepteur et membre de l’équipe EsPAS ), Julian Stein (artiste média) et Todd Ingalls (ariste vidéo) de The Synthesis Center de l’Arizona State University partenaire du projet.

 

Quelque chose est en train de se passer

quelque-chose-est-en-train-de-se-passer-credit-melanie-perrier
Mélanie Perrier
L’une des différences entre le musée et le théâtre est l’organisation des corps en présence. A partir de quand une présence devient elle une présence performée, et non plus réglementée par un espace à parcourir ? Cette performance propose ainsi une partition pour 11 danseuses où chaque présence apparemment invisible deviendra petit à petit performative.
Mélanie Perrier est chorégraphe, artiste associée au CCN de Caen en Normandie. Egalement enseignante-chercheure, elle développe une recherche sur le geste au sein de l’équipe EsPAS /institut ACTE-CNRS de Paris1.

 

Shamanic Exude pour Bodhràn et Platines

shamanic-exude-credit-frederic-mathevet-1
Frédéric Mathevet, Célio Paillard, Mathieu Crimermois
Un scratcher manipule deux platines vinyles augmentées. Il s’agit aussi d’un télécran dont le dessin projeté entraîne un dialogue avec un percussionniste qui réceptionne une partie du dessin sur la peau de son instrument. Le percussionniste interprète les traces, autant qu’il conditionne le dessin du scratcher.
Frédéric Mathevet est artiste sonore et corédacteur en chef de la revue L’Autre musique.
Célio Paillard est artiste sonore et corédacteur en chef de la revue L’Autre musique.
Matthieu Crimermois est plasticien, platiniste et artiste sonore.

 

Dessin-dessein

dessin-dessein-credit-mandoline-whittlesey
Coline Joufflineau, Roberto Pugliese, Asaf Bachrach
Sous l’escalier avant d’arriver dans la salle de l’écho
Dessin-dessein est une installation performative, une “machine à dessiner” qui s’active à deux. “Qu’est-ce qui se dessine selon les desseins conjoints”? Emergeants de la relation et de l’improvisation entre deux danseurs; les gestes, leurs variations et leurs durées dessinent des paysages relationnels.
Coline Joufflineau est doctorante en Esthétique (Paris 1, ACTE) et performeuse.
Roberto Pugliese est artiste, il construit des expériences sensorielles à la croisée du son et des nouvelles technologies.
Asaf Bachrach est chercheur en neurosciences cognitives et danseur, SFL CNRS/Paris 8/Labodanse.

 

Corps, limites

corps-limites-credit-mojgan-moslehi
Michel Sicard
Cette performance met en scène un corps de chair tendu, retenu ou empêché par un lien métallique, dont les scansions laissent la trace d’une fuite ou d’un message, aux limites. Les signes s’affirment dans un rêve enfoui où les gestes se répètent et se mélangent à la matière blanche au sol, puis s’effacent. Tensions, inscriptions, segmentations, broderie, écume.
Michel Sicard, artiste, théoricien de l’art, écrivain, est Professeur à l’Université de Paris 1, membre de l’équipe EsPAS. Expositions personnelles en 2016 : Mind /Time, Seokdang Museum of Art, Busan et Things change, Daegeon Museum of Art (Corée du Sud); Chambre noire, Chapelle Sainte Élisabeth, Villefranche-sur-Mer.

 

Disorient

disorient41-638x1024
Ludvine Allegue, Valentina Lacmanovic
Une expérience immersive interdisciplinaire où le corps vivant s’unit au dessin, à la peinture, à l’image-mouvement et à la création sonore. L’Univers entier tourne sans relâche. Ce mouvement infini est notre source. www.disorienters.com
Ludvine Allegue (AVAM, Madrid) artiste peintre, vidéaste, docteur de l’Université Paris 1, membre de l’EsPAS interroge le geste et enfreint les cadres de l’image. Valentina Lacmanović (Amsterdam, Paris) performeuse, créatrice d’art vidéo, transgresse les limites physiques et celles de la perception. Avec les contributions de Frédéric Mathevet et Simona Polvani (EsPAS).

 

ADN

adn-credit-de-novellis-_-bordin-2014
Romina De Novellis
ADN se veut une installation / performance de plusieurs corps en train de fabriquer des nœuds invisibles. Une action sur la répétition, la création invisible de notre ADN. Un travail symbolique sur la transmission génétique invisible, le dessin d’un héritage biologique, la transmission de la vie.
Romina De Novellis, artiste performeuse, membre de l’équipe EsPAS, doctorante en anthropologie à l’EHESS. Elle est représentée par la Galerie Alberta Pane, Paris, Kreemart, NY et Dafna Gallery, Naples.

 

Corps, Graphe, Erg

corps-graphe-erg-credit-cecile-proust_jacques-hoepffner-1
Cécile Proust, Jacques Hoepffner
Un terrain est disposé au sol, les infimes transformations de ce terrain dues à la danse de C. Proust sont enregistrées par un système de détection de formes. Les données recueillies sont analysées et confrontées à des données géopolitiques. Les images produites sont projetées en temps réel sur le terrain et le corps de la danseuse. Chorégraphe, membre de l’équipe EsPAS, Cécile Proust interroge la construction des corps reliée à des préoccupations anthropologiques et politiques. Jacques Hoepffner utilise les images dans des dispositifs scénographiques qui questionnent notre relation aux territoires.

 

Metamorphers (nid de Phoenix et Minotaure)

metamorphers-helene-barrier_-julien-salaud
Hélène Barrier, Julien Salaud
Hélène Barrier et Julien Salaud proposent une performance durant laquelle leurs corps se transforment en entité étrange, entre lumière blanche et lumière noire. La pièce mêle leurs univers animistes et leurs récentes recherches autour du corps, entre la danse et la sculpture. Elle a été conçue pour le cabinet de la sorcière du Musée des arts et métiers.
Hélène Barrier est plasticienne et danseuse. Elle axe ses projets sur l’interaction corps/objets, fabriqués comme des installations à habiter et au sein desquelles elle incarne ses paysages intérieurs. Elle travaille actuellement sur la figure du Minotaure, son alter ego. www.iconoklastes.com .  Lauréat du Salon de Montrouge en 2010, Julien Salaud,  avec la liberté d’un « penseur sauvage bouleverse le rapport à la nature. Il s’intéresse autant à la préservation de la biodiversité qu’à la fabrication de créatures célestes, chimères mêlant humains, animaux et végétaux. II est représenté en France par la galerie Suzanne Tarasiève. http://suzanne-tarasieve.com/artist/julien-salaud/

Print Friendly
Print Friendly

Du même auteur :

Conférence internationale 14-16 juin – The Arts in Society : Gestures That Matter

juin 12, 2017

Conférence internationale The Arts in Society : Gestures That Matter Informations pratiques The American University of Paris, France ...

Lire la suite +

L’Élection Parfaite/ Voices That Matter: Cybernétique, politique, réseaux sociaux à l’heure des présidentielles

avril 19, 2017

À l’occasion des élections présidentielles, l’Equipe EsPAS s’associe à la Gaîté Lyrique qui souhaite questionner la politique en ...

Lire la suite +

Geste et Corps dessinant : un enjeu entre art et technique

novembre 28, 2016

Mardi 6 décembre 2016 – 9h-17h30 Musée des Arts et Métiers,  Journée d’études liée au week-end performatif Corps dessinant ...

Lire la suite +