Bruits (4-5 décembre 2014, à la Cité du Cinéma)

01-09-2014 par PELE Gérard

Dans le cadre du programme de recherche transversal en Arts Sonores de l’Institut ACTE (Sorbonne Paris 1 & CNRS), et en partenariat avec l’ENS Louis-Lumière, un colloque est organisé les 4 et 5 décembre 2014 à la Cité du Cinéma : BRUITS.

Certaines créations environnementales ou « installationnistes », de même que certaines performances ou concerts, ont thématisé la question du bruit en tant qu’il serait la face ambivalente de la musique et de tous les sons organisés pour la communication et le plaisir esthétique. Le bruit, entendu comme « l’informe sonore » par référence à Georges Bataille (« Informe », in Documents 7, décembre 1929), peut ainsi avoir une valeur performative équivalant à interdire l’assimilation « esthétique » des objets rangés sous ce registre par l’altération des grilles et structures de réception d’expositions ou de spectacles. Il est alors le symbole même de l’informe, de l’invérifiable et du non hiérarchisé. Ce colloque s’appliquera à en déterminer les matières et les techniques, les formes, les fonctions et les usages, y compris dans un contexte culturellement administré, et avec une approche plurielle que traduit le pluriel du titre.

Le colloque sera organisé en demi-journées suivant des thématiques transversales favorisant l’interdisciplinarité. La partie scientifique sera accompagnée d’expositions, de performances et d’ateliers.

Thématiques indicatives
Les quatre grands axes proposés ci-dessous exposent un plan de travail simplement indicatif, dont l’architecture évoluera en fonction des propositions reçues.

Le premier axe s’attacherait à saisir le bruit dans sa résistance aussi bien à la volonté de système qu’aux stratégies taxinomiques, envisageant sa perturbation potentielle des expériences : impuretés, mélanges, excès, rumeurs et dissonances…

Le second axe aborderait l’histoire du bruit jusqu’à ses manifestations contemporaines, notamment du point de vue de ses fonctions symboliques, de ses régimes sensibles et de ses enjeux politiques, voire économiques, qu’il soit repoussé, filtré, accepté, réifié, ou encore essentialisé, compris comme anti-modèle musical ou adopté comme attitude.

Le troisième axe ferait place aux désordres de toutes sortes, aux nouvelles poïétiques du bruit, là où il fait question et nourrit, soutient ou façonne les œuvres, de la Noise, du Grindcore, de l’Indus aux musiques expérimentales et improvisées et aux performances bruitistes : configurations inclassables et hors-norme par fictions, détournements, jeux, détours, destructions…

Le quatrième axe proposerait une approche écologique du bruit dans ses rapports au lieu, ses liens avec l’architecture, l’environnement et la nature, avec la société, la subjectivité et, plus généralement, comme ce qui fait lien entre musique, son et monde : bruit de fond de la culture, archives sonores, field recording

Une publication des « actes » du colloque est prévue dans le courant de l’année 2015, incluant les articles issus des conférences et la documentation des installations et des performances.
Les contributions qui n’auront pu être programmées dans le colloque, mais qui auront été remarquées par notre comité scientifique seront publiées dans le cadre de la revue numérique L’Autre musique n° 4 (parution premier semestre 2015, www.lautremusique.net) et, éventuellement, en version papier en complément des actes du colloque ; sachant que la publication numérique a l’avantage de pouvoir inclure des audiogrammes, des vidéogrammes ou d’autres formes multimédia et interactives.

Comité scientifique du colloque
François Bonnet, Membre du GRM / INA, membre de l’Institut ACTE, enseignant à Paris 1
Frédéric Mathevet, Artiste plasticien et sonore, membre de l’Institut ACTE, fondateur de la revue L’Autre musique, enseignant en art
Célio Paillard, Artiste chercheur, membre de l’Institut ACTE, fondateur de la revue LAM, enseignant en art
Gérard L. Pelé, Directeur du programme transversal en Arts Sonores de l’Institut ACTE, Professeur des Universités à l’ENS Louis-Lumière
Matthieu Saladin, Directeur de la rédaction de la revue TACET, membre de l’Institut ACTE, Maître de conférence à l’Université Paris 8
Hélène Singer, Artiste plasticienne, membre de l’Institut ACTE, enseignante en art à Paris 1 et à l’Université de Lille

Print Friendly, PDF & Email
Print Friendly, PDF & Email

Du même auteur :

aCROSS 2016 : émergence

avril 18, 2016

  AUX CONFINS DU SENSIBLE rencontres artistiques scientifiques et pédagogiques les nouvelles formes d’expression entre son, image, geste ...

Lire la suite +

Revue numérique L’Autre musique #4 Bruits

mars 30, 2016

Chers tous, chères toutes, Nous sommes très heureux de vous annoncer la sortie du numéro 4 de la ...

Lire la suite +

Parution TACET #4 : Sonorités de l’utopie

février 22, 2016

  TACET n° 4 – Sonorités de l’utopie Paru en janvier 2016, HEAR / les presses du réel ...

Lire la suite +

LIGEIA : dossier art et animalité, sous la direction d’Hélène Singer

février 22, 2016

De la satire politique au bestiaire artistique Métamorphose, hybridation, territoire, mise en scène et comportement animal L’animalisation de ...

Lire la suite +

André Almuró. Du sensationnisme au dual-art

février 9, 2016

Un livre de Philippe Jubard, chez Delatour France. André Almuró a toujours lié son parcours artistique avec sa ...

Lire la suite +