présentation

L’équipe de recherche Art & Flux a pour objectif d’explorer, de produire, de reconfigurer les interactions entre art, diplomatie et innovation. Elle réunit un groupe de chercheurs en arts plastiques et en sciences sociales engagés dans des problématiques communes telles que la critique artiste, l’impact et l’usage des nouveaux médias dans la société contemporaine, le rôle de l’artiste face aux mutations environnementales ou encore sa mobilisation citoyenne en regard de problématiques socio-politiques.

Les recherches de l’équipe Art & Flux s’organise selon deux axes principaux :

  • Axe Art et diplomatie :

L’équipe de recherche s’attache à repenser la classique articulation entre Art et politique de manière inédite dans une double direction : (1) la question d’une responsabilité citoyenne de l’artiste (critique artiste) fondée sur une éthique concrète de la relation (Edouard Glissant, François Noudelmann, Richard Shusterman), plus spécifiquement au travers du modèle de l’artiste entrepreneur et des entreprises artistes (Yann Toma) – Recherches menées par Ian Baxter&, Benjamin Sabatier, Pascale Weber, Sarah Roshem, Res Ingold, etc. ; (2) l’art comme mode de projection dans le visible de relations de pouvoir non vues. Dans cette perspective, le projet ANR ABRIR vise à investiguer des cas d’organisations, économiques, sociales ou artistes, en situation de mutations critiques (restructurations, délocalisations, transformations identitaires, fusions, entreprises-artistes…)

Adhérant à l’Impact Universitaire des Nations Unies (UNAI), l’équipe de recherche Art&Flux de Paris 1 Panthéon-Sorbonne a créé l’INITIATIVE ONU PANTHEON-SORBONNE et engage ainsi enseignants, étudiants et administrateurs à promouvoir dix principes fondamentaux tels que le respect des droits de l’Homme, le développement durable ou encore l’accès à l’éducation.

Le projet Fabrica Memoriae est une initiative scientifique pluriformation visant à révéler au grand public des fonds disparus et oubliés à une période de mutation accélérée de la société contemporaine. Si les services d’archives accomplissent souvent une étude considérable de recollement et d’inventaire, par manque de temps ou de financements, les fonds d’archives restent majoritairement ignorés. Projet inscrit dans des processus diplomatiques tels que l’année France-Colombie. Soutien actif de la Mairie de Paris.

Le projet Art&Care fait émerger de nouvelles problématiques sur la relation. Dans cette perspective, l’art est d’abord vu et compris dans sa dimension pragmatique et performative, non seulement en tant qu’il agit sur le monde et peut le transformer, en tant qu’il permet des expériences collectives et publiques mais aussi à partir de ses capacités heuristiques et épistémiques, en tant qu’il permet de voir ce qui n’était pas vu, de déplacer les frontières de la connaissance.

  • Axe Art et innovation :

A travers ses recherches pratiques (expositions « Société de service », « Open Issues », etc.) et théoriques elle participe aux réflexions sur les cultures et pratiques numériques en associant artistes, chercheurs et professionnels des médias numériques. Par une approche réflexive croisant les arts plastiques et les sciences sociales, l’équipe s’intéresse aux pratiques innovantes (générativité, réseaux, mobilités numériques, mapping) en les étudiant d’un point de vue tant social qu’artistique (pratiques du hacking, croisement entre les médias numériques et l’espace tangible,   dispositifs interactifs, travail autour des données et de la datavisualition, etc.). Dans ce contexte, l’équipe de recherche est partenaire du MOOC Digital Media, avec l’EPSAA et la Mairie de Paris. Elle invite des experts des médias digitaux (artistes, ingénieurs, professeurs des universités, chercheurs, développeurs, etc.) à exposer leurs travaux de recherche et à intervenir sur des problématiques précises.

Le projet de politique scientifique « Modélisations mathématiques et transformations artistiques des données du réel. Une rencontre au service des dynamiques sociales. » est un projet innovant et pluridisciplinaire associant différentes équipes ou disciplines issues du champ de recherche de l’Université Paris I. Véritable conséquence de la COP21, il confirme une recherche qui se développe entre l’équipe Art & Flux (ACTE – UMR 8218) et l’équipe Économie Mathématiques et jeux du Centre d’Economie de la Sorbonne (CES – UMR 8174) autour de divers financements nationaux et internationaux. Il s’agit de repérer un corpus d’œuvres artistiques et de travaux de modélisation mathématique pertinents afin de repérer, décrire et tenter de théoriser ce que les pratiques de l’art apportent aux théories mathématiques ainsi qu’aux pratiques de la démocratie à l’ère du numérique.

 

 

Print Friendly